BOXING SCHOOL

 
 

Boxe : 

la Boxe est un sport qui existe au niveau amateur et professionnel, il implique l'attaque et la défense avec les poings. Les boxeurs portent généralement des gants rembourrés et observent le code énoncé dans les règles du marquis de Queensberry.

Les boxeurs sont classés par poids. Dans un ring, Les boxeurs tentent de porter des coups avec leurs poings, chacun essayant d'éviter les coups de l'adversaire. Un boxeur gagne un match soit en devançant l'adversaire au points (les points peuvent être comptés de plusieurs manières), soit en rendant l'adversaire incapable de continuer le match (K.O).

Les combats vont de 3 à 12 rounds, chaque round durant normalement de deux (pour les novices et amateur)  à trois minutes.

Les termes pugilat et boxe dans l'usage moderne sont pratiquement synonymes de boxe, bien que le premier terme indique les origines anciennes du sport dans sa dérivation du latin pugil, "un boxeur", lié au latin pugnus, "poing", et dérivé à son tour du grec pyx, "avec un poing fermé". Le terme "prize fighter" met l'accent sur la poursuite du sport pour un gain monétaire, qui a commencé en Angleterre au 17ème siècle.

Boxeur: 

Une personne qui combat dans un contexte sportif, généralement avec des poings gantés, selon des règles établies, ils sont connues sous le nom de Boxeur ou de pugiliste. 

De nos jours  un boxeur est aussi un homme d'affaires. c'est ce que nous voulons mettre en avant,  notre but est d'éduquer le boxeur sur le côté "business" de la Boxe 

Les boxeurs sont des entrepreneurs indépendants.

Les sociétés promotionnelles contractent leurs services et les rémunèrent pour combattre dans leur(s) événement(s).  

Cutman:

Un cutman est une personne chargée de prévenir et de traiter les dommages physiques du boxeur  pendant les pauses entre les rounds d'un combat. Les cutmen traitent généralement les gonflements, les saignements de nez et les lacérations. Au fur et à mesure que le boxeur progresse dans le combat, le cutman applique de la vaseline sur le contour des yeux, les oreilles et le front du boxeur pour empêcher les gants en cuir de l'adversaire de déchirer et de couper leur peau.

En cas de zone enflée ou coupée, le cutman appliquera une barre d'acier glacée sur la peau pour éviter l'enflure et soigner les coupures qui pourraient survenir. Une poudre, pour coaguler le sang, est appliquée par l'employé du coin.

 Comme dans tout rôle médical, certains cutmen sont plus appréciés par un combattant que d'autres en raison de leurs succès passés. Une fois qu'un cutman a atteint le statut parmi les combattants, il peut gagner beaucoup d'argent en rejoignant une équipe. La confiance ou la foi qu'un combattant a en son cutman peut souvent persuader un boxeur de continuer le combat même s'il est blessé. Le cutman peut convaincre le boxeur que le saignement est contrôlé et que la coupure n'est pas aussi grave que le boxeur pourrait le penser.

Entraîneur de boxe:

Un entraîneur de boxe est essentiel à la santé et au succès d'un boxeur professionnel ou amateur. Les entraîneurs de boxe conçoivent et mettent en œuvre des programmes d'entraînement technique et physique intenses  pour s'assurer que leurs boxeurs restent en parfaite condition physique.

De nombreux entraîneurs de boxe agissent en tant que managers et promoteurs, ce qui conduit souvent les boxeurs à des positions compliquées dans lesquelles naviguer. gérer les finances, les horaires et autres.

Les boxeurs amateurs et professionnels comptent sur leurs entraîneurs pour les préparer, physiquement et mentalement, à des carrières de boxe ardues. Un entraîneur de boxe doit être un bon communicateur et enseignant, capable de démontrer des techniques ainsi que d'expliquer verbalement des stratégies. Les entraîneurs conçoivent généralement des programmes d'entraînement spécifiques pour leurs boxeurs, qui incluent souvent de longues  course de fond , haltérophilie et sparring dans un ring. Il est également courant qu'un formateur étudie les informations nutritionnelles afin de mettre en œuvre des plans d'alimentation saine pour ses stagiaires.

Manager/Agent:

Un manager de boxe a la responsabilité principale de trouver de bons combats pour son boxeur, de s'assurer que le salaire est juste et de s'assurer que toutes les mesures sont prises par le combattant pour grimper au sommet. Ce ne sont pas des promoteurs ou des entraîneurs.
Les promoteurs  payent le Boxeur, organisent les combats et prennent un pourcentage sur la bourse.

Les managers doivent très bien comprendre les défis auxquels sont confrontés leurs clients. Les récompenses financières sont là pour les managers qui s'appliquent. C'est un facteur clé.

À l'heure actuelle, il n'y a pas de convention collective établie pour la rémunération des combattants ou la structure des commissions des managers/agents. Le minimum est souvent de 10 %, mais il peut aller jusqu'à 33 % si ses services le justifient.  

Promoteur:

(Par adrien clarks )

« Un promoteur et un manager sont deux entitées différentes. Un manager travaille en votre nom et joue le rôle d'intermédiaire entre vous et le promoteur. Vous comptez sur votre manager pour créer les meilleures opportunités pour vous et pour négocier fermement en votre nom avec le promoteur. Le promoteur organise des combats, réserve les billets d'avions et les hôtels, paie souvent les examens médicaux et établit le palmarès et fit biller le nom des boxeurs. Vous ne travaillez pas pour votre promoteur, mais vous représentez son entreprise et il vous paie. Les promoteurs contractent votre service, qui consiste à Boxer (combattre)."

Matchmaker:

"Un matchmaker est la personne qui cherche à faire correspondre des combats qui ont du sens stylistiquement (boxeur contre puncheur; puncheur contre puncheur, etc.). Souvent, votre manager négociera les vols, l'hôtel, les soins médicaux et les indemnités journalières avec le matchmaker pour finaliser le contrat qui mène au combat. Vous avez des matchmaker indépendants et vous avez des matchmaker qui travaillent directement pour les sociétés de promotion. Il existe d'excellents matchmaker indépendants, mais si vous pouvez passer directement par le matchmaker qui travaille pour la société de promotion, la plupart du temps cela est meilleur pour vous (le combattant). Demandez à votre responsable de vous « cc » (inclur) dans tous les e-mails vous concernant. Avec la technologie, de nos jours, les captures d'écran, les messages texte, Skype et d'autres formes de communication sont simples comme bonjour. Gardez à l'esprit qu'il y a certaines astuces dans le métier pour faire avancer les choses. Laissez votre représentant travailler pour mettre les choses en place pour vous. ENGAGEZ ou CONTRACTEZ LES SERVICES de votre manager, entraîneur, cutman et  entraîneur. Vous êtes l'entité payée, ils fournissent des services à votre entreprise. Respectez les mais soyez très strict et franc en tant que patron de votre entreprise (vous-même).
 

L'accord Boxer-Manager vous permet d'embaucher et de licencier comme bon vous semble. Soyez responsable dans votre décision de décharger votre représentant de ses fonctions et assurez-vous de le faire pour les bonnes raisons. L'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs ; c'est juste de l'herbe. Vous n'êtes pas obligé de prendre ce qu'« ils » vous donnent. Si la RÉCOMPENSE (combien vous êtes payé) ne correspond PAS au RISQUE (le combat/l'adversaire), alors déclinez respectueusement. Si vous empruntez de l'argent (prêt), signez un billet à ordre ou un contrat de prêt pour vous assurer que le prêteur vous remboursera dans un délai déterminé. Ne liez pas un prêt à votre carrière de boxeur. Les boxeurs professionnels sont des PROPRIÉTAIRES D'ENTREPRISES ! TOUT est négociable. Les RUMEURS sont facilement lancées dans l'industrie de la boxe. Croyez 25% de ce que vous voyez et 0,00% de ce que vous avez entendu. Des mensonges sont répandus pour saboter les choses et faire croire à quelqu'un qu'il « sait tout ». Si cela ne peut PAS être prouvé sur papier, alors NE l'alimentez PAS. En cas de doute, ou totalement perdu… POSEZ DES QUESTIONS ! C'est VOTRE carrière. Pas à quelqu'un d'autre. Vrai ou faux, prenez VOS décisions finales. Considérez la boxe comme l'AFFAIRE qu'elle est, pas seulement un SPORT. L'AUTO-CONSERVATION est votre mot d'ordre jusqu'à ce que les boxeurs soient protégés par un syndicat. PROTÉGEZ-VOUS EN TOUT TEMPS ! "

Loi sur Mohammed Ali : 

Le "Muhammad Ali Boxing Reform Act " est une loi sur la réforme de la boxe, communément appelée loi Ali,  c'est une  loi fédérale  qui a été introduite en 1999 et promulguée le 26 mai 2000 par le 106e Congrès pour :

- protéger les droits et le bien-être des boxeurs

- aider les commissions étatiques de boxe à la surveillance de la boxe et augmenter l'esprit sportif et l'intégrité au sein de l'industrie de la boxe (Voir 114 Stat. 321 (3) (2000)).

La loi modifie la loi de 1996 sur la sécurité de la boxe professionnelle en élargissant la législation contre l'exploitation, les conflits d'intérêts, l'application des lois, ainsi que des modifications supplémentaires. La loi a été promulguée en réponse à l'abus généralisé sur les boxeurs au moyen de l'exploitation, des classements et combats truqués.

Le  Congrès des États-Unis  a noté par des recherches qu'il y avait un certain nombre de problèmes avec le sport de la boxe qui devaient être modifiés pour assurer la sécurité et la protection des boxeurs professionnels. Un certain nombre de découvertes faites par le Congrès sont répertoriées (voir 144 Stat. 322 (3) (2000) :

  1. La boxe professionnelle n'est régie par aucune ligue, association ou aucune forme d'organisation établie comme la majorité des autres sports professionnels.

  2. Les fonctionnaires de l'État n'assurent pas la protection des boxeurs et ne sont pas au courant ou informés des contrats que les boxeurs ont acceptés.

  3. Les promoteurs profitent du sport en menant des affaires commerciales malhonnêtes. Les promoteurs ne sont pas punis car certains États sont moins stricts sur les termes juridiques énoncés dans les contrats.

  4. Il n'y a pas de système de notation prévu pour classer les boxeurs professionnels, les notations sont donc sujettes à manipulation par les responsables.

  5. Il y a eu une interférence majeure dans le sport en raison de la compétition ouverte par des organismes restrictifs et anticoncurrentiels.

  6. Il n'y a aucune restriction sur les contrats que les boxeurs acceptent avec les promoteurs et les managers. Il est nécessaire d'appliquer une réforme nationale des contrats qui garantira la sécurité des boxeurs professionnels et du public contre les contrats illégaux et renforcera l'intégrité du sport.

La loi a reçu plusieurs critiques. Une critique était que la loi prévoit des règles mais laisse l'application de ces règles à l'État sans lignes directrices définies. D'autres critiques découlent de la conviction que le Congrès n'a aucun but de réglementer l'industrie de la boxe, surtout s'il ne réglemente aucun autre sport.

En mai 2016, un projet de loi a été présenté au Congrès par  Markwayne Mullin , un homme politique et ancien artiste martial mixte, d'étendre la loi Ali à  arts martiaux mixtes .

Lire le texte du projet de loi  ici   

BOXING STUDIES